Archives par mot-clé : Woëvre

Dans les pas de Georges Henri AUBERT

Pèlerinage des petits neveux et nièces de ce valeureux sergent à l’endroit même de son sacrifice.

Samedi 4 juin 2016, j’accompagnais Patrick MOREL de Laneuville, Francis et Michèle MOREL de Villy, Sébastien MOREL de La Tour-en-Woëvre, Jocelyne KASSEM MOUSSA de Sedan, Maryvonne et Jacques LUNEAU de Thierville, à la tranchée de Calonne, sur les lieux où Georges Henri AUBERT, 18e B.C.P., 6e compagnie, fut mortellement blessé d’une balle au ventre et où il fut inhumé à la suite de son décès.

archives_SHDGR__GR_26_N_382__002__0038__T.JPG
archives_SHDGR__GR_26_N_382__002__0038__T.JPG

L’histoire commence lors de mon exposition sur les combattants de Stenay morts pour la France. Maryvonne LUNEAU, qui s’était déplacée pour voir mon travail, m’a demandé si je pouvais effectuer des recherches sur son grand-oncle disparu en juin 1915, au bivouac de Paleroix. Après avoir collecté quelques informations, j’entrepris la classique recherche des combattants morts pour la France (Mémoire des hommes, CG08, mémorialgenweb, mairie de Laneuville, Forum 14 18, etc.) Lire la suite

ANSELME Georges (02/2016)

anselme-georges

ANSELME Georges

Chasseur au 18e Bataillon de Chasseurs à Pied, 1ère compagnie

Grand mutilé de guerre

medaille-anselme

medailles 2 anselme

Inscrit sur aucun média commémoratif

Biographie

ANSELME Georges est né à Brieulles-sur-Meuse, le 9 février 1889. Fils de Jean-Baptiste, manœuvre, et de LÉGER Augustine, il exerce la profession de journalier au moment de son recrutement. Il effectue son service militaire au sein du 18e B.C.P.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il est grièvement blessé, le 8 avril 1915. Grand mutilé de guerre, il apprend le métier de cordonnier qu’il exercera jusqu’à son décès, le 12 octobre 1930.

anselme_0009

Famille ANSELME Georges, coll. G.LECOMPTE

Il épouse MONFEUILLARD Marie Émilienne avec laquelle il a trois enfants. Ils résident au 23, rue Porte de Bourgogne à Stenay

Mort à 41 ans, aucun lien n’a pu être établi entre son décès et sa blessure de guerre. Il ne bénéficie pas de la mention mort pour la France contrairement à deux de ses collègues grands mutilés de guerre comme lui. Lire la suite

TOUSSAINT Henri Émile Albert (05/2015)

medaillon-toussaintHenri Émile Albert TOUSSAINT
Directeur de l’école de garçons à Stenay
Mort pour la France

Insigne-de-Chevalier-de-la-Légion-dhonneur

Biographie

Henri Émile Albert TOUSSAINT, usuellement prénommé Albert est né à Rouvrois-sur-Meuse, le 4 mai 1863.

Il se marie à Haudainville, avec Marie DELAWOËVRE, en 1895

En 1897, nait, de cette union, une petite fille qu’ils prénomment Anne.

Le 28 août 1914, alors qu’il est pris en otage et placé comme bouclier en avant des pionniers qui réparent le pont rue de la Gare, il est grièvement blessé par un chasseur français. Lire la suite

Dans les pas d’Émile Désiré BENAY

Pèlerinage des descendants de ce vaillant sous-officier, à l’endroit même de son sacrifice.

Samedi 11 avril 2015, j’accompagnais dans la tranchée de Calonne, Christian, Alain et Olivier BENAY, sur les lieux où Émile Désiré fut mortellement blessé, le 23 juin 1915.

Ce pèlerinage dans les derniers pas de ce héros, n’a pu se réaliser que grâce à un heureux concours de circonstances que j’aimerais relater ici, tant il reste pour moi, un cas d’école.

Tout commence en début 2012 ; j’avais entrepris, depuis quelques mois, des recherches sur les soldats stenaisiens morts pour la France pendant la Grande Guerre, et j’essayais de prendre contact avec d’éventuels descendants pour collecter des informations et des photos qui devaient me permettre d’illustrer les fiches individuelles que j’élaborais. Lire la suite

Combats des Eparges

Commémoration du centenaire des combats des Éparges.

Lundi 6 avril 2015, s’est déroulée au cimetière militaire du Trottoir, la commémoration du centenaire des sanglants combats de Pâques 1915 sur la Crête des Éparges. Ce fut l’occasion pour les élus, les différentes associations mémorielles et les représentants des célèbres régiments qui ont combattu sur cette crête, mais aussi pour toutes les municipalités dont les enfants se sont sacrifiés pour le pays dans la bataille de la Woëvre et des Hauts de Meuse, de manifester leur reconnaissance à ceux qui ont donné leur vie pour la liberté. lire la suite

BENAY Émile (02/2015)

Emile-BENAY

Collection A. BENAY

BENAY Émile Désiré

18e bataillon de chasseurs à pied
Mort pour la France

 

med-mil-crx-guerreverdun

Biographie

BENAY Émile Désiré voit le jour le 12 mai 1882, à Reims. Né de Charles BENAY, boulanger et de MILLON Marie, sans profession, il travaille comme employé de bureau à Reims et habite au 94 rue de Strasbourg.

Il se marie le 5 décembre 1908, à Stenay,  avec  VASSEUR Lucie, couturière,  et réside au 14 rue des Bas Remparts, à Stenay.

Ils ont quatre enfants :

  • René Jean, né en 1909
  • Raymond Émile Lucien, né en 1910
  • André Charles, né en 1911, décédé en 1916
  • Madeleine Marie Lucie, née en 1914, décédée en 1914

D’après sa descendance, Émile Désiré fut très affecté par la perte de sa petite fille. Il n’aura pas la douleur de voir partir son petit André Charles, car il décédera avant. lire la suite