Archives par mot-clé : Stenay

Ma ville

BASQUIN Louis Edmond (06/2016)

medaillon-inconnuBASQUIN Louis Edmond

Soldat au 340e R.I., 6e compagnie de mitrailleuses

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque commémorative de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

BASQUIN Louis Edmond est né le 1er mai 1898 à Neuville-Day (08). Fils d’Eugène et de DUPONT Ernestine, il est célibataire et exerce la profession de boulanger à Besançon où il réside au moment de son incorporation. Il est tué près de Fontaine-notre-Dame (02),  le 12 octobre 1918. Lire la suite

BASQUIN Léon (05/2016)

medaillon-inconnuBASQUIN Léon

Sergent au 120e régiment d’infanterie

Mort pour la France

Med mil

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire

Biographie

BASQUIN Léon est né à Neuville-Day (08). Fils de Eugène, forgeron à Sambre et Meuse, et de DUPONT Ernestine, il exerce la profession de raboteur sur métaux et est célibataire au moment de son incorporation. Il est tué en opération, le 6 mai 1917, à Sapigneul dans la Marne.

Lire la suite

BARRAU des ANGES de BIBAL Roger (04/2016)

medaillon-inconnuBARRAU des ANGES de BIBAL Roger Aymard Jean Jacques

Sous-lieutenant au 344e régiment d’infanterie

Mort pour la France

med_barrau

Inscrit sur le M.A.M et sur la plaque commémorative de La Roque-Gageac et sur le M.A.M. de Colayrac-Saint-Cirq (source : memorialgenweb)

Biographie

BARRAU des ANGES de BIBAL Roger Aymard est né à Stenay, le 24 juillet 1896. Fils de Anne François Jean, lieutenant au 18e B.C.P. de Stenay et de LA REYNIE Marguerite Marie, il est étudiant et orphelin au moment de son engagement. Célibataire, il décède des suites de blessures de guerre à Virly-Jouaignes (02), le 15 août 1918. Lire la suite

BACLIN Marie Victor Lucien (03/2016)

medaillon-inconnuBACLIN Marie Victor Lucien

Capitaine au groupe cycliste de la 1ère division de cavalerie

Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Seichamps (54), sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur la plaque commémorative de Seichamps.

Insigne-de-Chevalier-de-la-Légion-dhonneur

Biographie

BACLIN Marie Victor Lucien est né à Seichamps le 8 août 1874. Fils de Jean-François, douanier, et de VIGNERON Marie Mathilde, couturière, il se consacre à une carrière militaire. Il épouse, en 1908, LESEINE Marie Louise avec laquelle il a deux filles : Marie Mathilde (1910) et Hélène Nathalie Eugénie (1913). Ces deux enfants se font remettre des mains du général POUGIN,  la légion d’honneur, à titre posthume, de leur père, en 1922. Lire la suite

ANSELME Georges (02/2016)

anselme-georges

ANSELME Georges

Chasseur au 18e Bataillon de Chasseurs à Pied, 1ère compagnie

Grand mutilé de guerre

medaille-anselme

medailles 2 anselme

Inscrit sur aucun média commémoratif

Biographie

ANSELME Georges est né à Brieulles-sur-Meuse, le 9 février 1889. Fils de Jean-Baptiste, manœuvre, et de LÉGER Augustine, il exerce la profession de journalier au moment de son recrutement. Il effectue son service militaire au sein du 18e B.C.P.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il est grièvement blessé, le 8 avril 1915. Grand mutilé de guerre, il apprend le métier de cordonnier qu’il exercera jusqu’à son décès, le 12 octobre 1930.

anselme_0009

Famille ANSELME Georges, coll. G.LECOMPTE

Il épouse MONFEUILLARD Marie Émilienne avec laquelle il a trois enfants. Ils résident au 23, rue Porte de Bourgogne à Stenay

Mort à 41 ans, aucun lien n’a pu être établi entre son décès et sa blessure de guerre. Il ne bénéficie pas de la mention mort pour la France contrairement à deux de ses collègues grands mutilés de guerre comme lui. Lire la suite

AMBROISE Julien (01/2016)

medaillon-inconnuAMBROISE Julien (pas de photo disponible)

Caporal au 151e Régiment d’Infanterie.

Mort pour la France

med-mil-crx-guerre

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

AMBROISE Julien est né à Stenay, le 21 septembre 1893. Fils de Laurent, cocher, et de DELIME Marie Honorine, il exerce la profession de Clerc de notaire. Célibataire, il effectue son service militaire au sein du 151e R.I. au moment de la mobilisation générale. Il est porté disparu à Pierrepont, le 22 août 1914, lors de la bataille des frontières. Il est déclaré tué à l’ennemi, par jugement, en 1920. Lire la suite

ADNET Louis (12/2015)

medaillon-inconnu

ADNET Louis (pas de photo disponible)

Adjudant au 418e Régiment d’Infanterie, 10e Compagnie

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

ADNET Louis est né le 13 avril 1879 à Stenay. Fils de François, qui exerce la profession de cultivateur, et de PONCELET Marie, il travaille dans l’exploitation de son père.

Aucune information n’a pu être trouvée à propos de sa situation familiale et nous ignorons totalement s’il existe une descendance de ce combattant. Toute information à ce propos est d’ailleurs la bienvenue.

Mobilisé au début de la guerre, il est tué, sous un bombardement, dans la région de Neuville-Saint-Vaast, le 21 juin 1915. Lire la suite

Itinéraire d’un combattant de 14-18 (4/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

10. La fiche de rapatriement des corps.

Elle est émise par le ministère des pensions, au début des années 1920. Elle reprend la liste des militaires et des réfugiés civils décédés pendant le conflit, et réclamés par les familles. Elle est établie par convoi. Très souvent, des trains funéraires spéciaux sont constitués pour effectuer le rapatriement. Pour les transferts réalisés dans le département de la Meuse, le dossier contenant ces fiches reste accessible aux A.D.55, dans la série 3R25. Lire la suite

MARTINOT Georges Eugène (10/2015)

medaillon-martinotSource : memorailgenweb, auteur BAVEREL Bruno

MARTINOT Georges Eugène

Sous-lieutenant observateur, 2e groupe d’aviation, esc. M.F.33

Mort pour la France

medailles-martinot

 Biographie

MARTINOT Georges Eugène est né le 29 mars 1894, à Stenay.

Fils d’Eugène, conducteur de travaux des ponts et chaussées et maire de Stenay, et de COLIN Élisabeth, sans profession, il étudie à l’école de Polytechnique au moment de la déclaration de guerre. Il s’engage volontairement, le 11 août 1914. Lire la suite