Archives par mot-clé : Sépultures

TOUSSAINT Henri Émile Albert (05/2015)

medaillon-toussaintHenri Émile Albert TOUSSAINT
Directeur de l’école de garçons à Stenay
Mort pour la France

Insigne-de-Chevalier-de-la-Légion-dhonneur

Biographie

Henri Émile Albert TOUSSAINT, usuellement prénommé Albert est né à Rouvrois-sur-Meuse, le 4 mai 1863.

Il se marie à Haudainville, avec Marie DELAWOËVRE, en 1895

En 1897, nait, de cette union, une petite fille qu’ils prénomment Anne.

Le 28 août 1914, alors qu’il est pris en otage et placé comme bouclier en avant des pionniers qui réparent le pont rue de la Gare, il est grièvement blessé par un chasseur français. Lire la suite

Les sépultures militaires ; qui fait quoi ?

Logo-souvenir-francaisRetranscription d’un texte qui m’a été communiqué par le comité du Souvenir Français du canton de Dun-sur-Meuse.

Par une question écrite n° 78803 du 22 novembre 2005, le député U.M.P. de l’Eure, Jean-Pierre NICOLAS, a attiré l’attention du ministre délégué aux anciens combattants sur l’entretien des tombes des anciens combattants de la guerre 1914-1918. Pour cet élu, de nombreuses tombes où reposent les « poilus » de la Première Guerre mondiale qui ont défendu la France, sont désormais abandonnées par manque de famille.
Visiblement choqué par cette constatation, il a donc sollicité un examen attentif de cette question et souhaité savoir si l’État pouvait, en collaboration ou en partenariat avec les communes concernées, faire en sorte que nos soldats « morts pour la France » lors de la Première Guerre mondiale aient une demeure digne.

lire la suite

Le Souvenir Français

 LE SOUVENIR FRANÇAIS, association avant-gardiste
Logo-souvenir-francaisHistorique du Souvenir Français

Le Souvenir Français fut créé au lendemain de la guerre de 1870. Après la perte de l’Alsace et d’une portion de la Lorraine, à la suite du traité de Francfort (10 mai 1871), une fraction de la population des régions annexées tint à témoigner son attachement à la France par l’organisation d’offices religieux ou par l’entretien des sépultures des soldats morts pour la France. Ainsi, à la Toussaint, les habitants de certaines communes décoraient les tombes des soldats français tombés pour leur patrie, d’une cocarde bleu-blanc-rouge. lire la suite