Archives par mot-clé : Guerre14-18

CLAMART Pierre Camille

Pas de photo du soldat
Pas de photo du soldat
CLAMART Pierre Camille

Sergent au 165e régiment d’infanterie

Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire, sur la plaque commémorative de la mairie de Bar-le-Duc et sur la plaque de l’église Saint-Antoine.

Biographie

CLAMART Pierre Camille est né à Stenay le 26 décembre 1887. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de BAUCART Marie Adélaïde Octavie, il fréquente l’École Normale de Commercy de 1903 à 1906 et obtient le Brevet Supérieur. Il s’engage dans l’armée et effectue son service militaire de 1906 à 1907 (pas encore de loi des 3 ans).

Il est nommé instituteur adjoint à l’école de la ville basse à Verdun qu’il rejoint en octobre 1907 et où il passe son C.A.P. avec succès. Il exerce comme titulaire à l’école de Moulainville.

En octobre 1911, il obtient un poste à l’école Paulin-Gillon, à Bar-le-Duc. Il se marie avec SIMON Maria Julie Alixe, institutrice,  qui lui donne une fille, Paulette née le 26 mai 1912(1).

Mobilisé en 1914, il est tué le 14 décembre 1914 à Ornes (Meuse). Continuer la lecture de CLAMART Pierre Camille

CHARY Louis Victor (03/2017)

CHARY Louis Victor

Sous-lieutenant à la 1re compagnie de mitrailleuses du 9e B.C.P.

Mort pour la France

Inscrit sur le MAM de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur la plaque commémorative d’Ollières.

Biographie

CHARY Louis Victor est né à Stenay, le 19 mai 1891. Fils de Camille Lambert, mouleur, et de PARMENTIER Joséphine Irma, il est célibataire au moment de la mobilisation générale. Engagé volontaire, il participe aux campagnes du 9e B.C.P. au sein duquel il sert. Il est mortellement frappé lors de l’offensive de l’Aisne, le 4 mai 1917. Lire la suite

Exposition “La Fayette nous voici”

« LA FAYETTE NOUS VOICI »

  • 1re partie en 2017
  • 2e partie en 2018

Salut frères, adieu grands morts, deux fois merci, double à jamais est votre gloire d’être morts pour la France et  pour la liberté.

Par cette exposition, nous rendons un hommage particulier aux enfants d’Amérique qui depuis 1914-1915 partagent les dangers et la gloire des combattants français et britanniques.

2017 :  Exposition de 31 panneaux :

Arrivée des premiers volontaires :

  • Les ambulances américaines.
  • Les infirmières américaines.
  • Les centres hospitaliers.
  • L’escadrille la Fayette.
  • Alan SEEGER, grand poète américain tué le 4 juillet 1916, au sein du régiment de marche de la légion étrangère.
  • L’arme sous-marine.
  • L’entrée en guerre de l’Amérique. Joffre-Viviani aux Etats Unis. Déclaration de guerre de l’Amérique.
  • Pershing à Paris, répartition des hommes et du matériel dans les ports français.
  • La flotte américaine.
  • Mise en place des forces américaines.
  • Logistique et organisation, etc.

En 2018 . Une nouvelle exposition présentera l’armée américaine depuis sa mise en ligne et ses premiers combats jusqu’à son départ de France.

Contact  et renseignements

LA MAISON DE L’HISTOIRE, rue de la prairie à Doulcon

Ouverture, mardi, samedi, dimanche de 14 heures à 17 heures

Sur rendez-vous aux numéros ci-dessous (pour les groupes).

SOUVENIR FRANÇAIS, 5 rue de Fontaines, 55110 Milly sur Bradon

Tel : 0329809731 ; GSM : 06372132 ;

e mail : marie_jean@orange.fr ; Site Web : Souvenir Français

BONNA Achille (02/2017)

BONNA Achille

Commandant chef de groupe au 25e régiment d’artillerie de campagne

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur le livre d’or de Sélestat.

Biographie

BONNA Achille est né le 21 décembre 1857 à Sélestat. Fils de Joseph Jean Pierre, limonadier,  et de DORLAN Valérie, il se destine à une carrière militaire. Il épouse GRENELLE Suzanne et habite Stenay. Nous n’avons pas d’information sur d’éventuels enfants qu’aurait eu le couple. Engagé dans la campagne contre l’Allemagne, il rejoint l’Armée d’Orient en 1915. Après une courte campagne dans la presqu’île de Gallipoli, il tombe malade et est acheminé en Tunisie où il trouve la mort, le 18 novembre 1915.

Lire la suite

Charles COLLIGNON, extrait 2

Extrait du récit de Charles COLLIGNON “Inor mon village”

Charles COLLIGNON est un habitant d’Inor qui fut témoin indirect des premiers jours de l’occupation allemande dans cette localité. Il est bien connu à Inor pour avoir publié en 1964 un opuscule intitulé “Inor, mon village”. Le texte, ci-dessous, est retranscrit à l’identique de celui de l’opuscule.

[…] Le lundi 24 août, vers trois heures du soir, on vit descendre par le chemin de Montmédy des équipages de pont du génie. Ils traversèrent le village se dirigeant sur Beaumont. À ces questions posées “Où allez-vous ? Sommes nous donc battus ?” les soldats se contentaient de répondre par un haussement d’épaule qui ne disait rien mais qui disait tout.
Une heure plus tard, par le chemin de Malandry, ce sont des fourgons d’artillerie puis des canons qui, eux, se dirigent sur Stenay. Puis voici des soldats isolés, de tous les régiments, sans armes, débraillés, ce sont les fuyards, gens qui précèdent toujours les armées en retraite. Questionnez ceux de 1870, ceux de 1914, vous aurez toujours la même réponse : “Nous sommes battus, nous sommes trahis, etc.”. Lire la suite

BINET Edmond Paul (11/2016)

BINET Edmond Paul

Caporal au 1er bataillon de Marche d’Afrique, 2e compagnie

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

BINET Edmond Paul est né le 23 octobre 1891 à Stenay. Fils de Paul François Jean-Baptiste, manœuvre, et de BARTHÉLEMY Léontine Virginie, il exerce la profession de Charretier de bateaux et habite à Fains au moment de son recrutement. A cette date, ses deux parents sont décédés et c’est ce qui explique certainement ses démêlés avec la justice. Il est en effet emprisonné à Nancy lors de l’appel de sa classe. Célibataire au moment de son incorporation, il décède le 14 septembre 1916, à Bouchavesnes, au cours de la bataille de la Somme. Lire la suite

BELVERGE Henri Pierre (09/2016)

medaillon-inconnuBELVERGE Henri Pierre

Conducteur au 2e E.T.E.M.

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégroire.

Biographie

BELVERGE Henri Pierre est né le 29 juin 1873, à Taisnières-sur-Hon (59). Fils de Stanislas, cuiseur en sucre, et de BAUDUIN Hélène, il exerce la profession de cordonnier au jour de son recrutement. Il épouse HUARD Marie Eugénie en 1897 et réside à Hautmont, canton de Maubeuge (59). A ce jour, nous n’avons aucune information sur sa descendance. Il est mobilisé en début de guerre dans un escadron du train. Fait prisonnier, il décède en captivité, le 11 décembre 1915.

Lire la suite

Les terres sacrées

Ce texte extrait du Bulletin Meusien que j’ai retranscrit, est un peu tiré par les cheveux dans sa forme mais exprime bien le ressenti des populations exilées, de retour dans leur village.

Les terres sacrées

Cette dénomination ne s’applique pas seulement à celles où reposent les nobles victimes qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la patrie. Elle concerne aussi toutes les localités de notre région qui ont vu s’écouler le flot des ennemis et qui ont toutes plus ou moins payé leur tribut à la guerre. Un circuit aux environs de Stenay nous a permis de parcourir un coin de terre qui a particulièrement subi les épreuves de la guerre. Stenay a été atteint partiellement : un quartier près de la place de la Fontaine a été brûlé : les maisons avoisinant les ponts du canal et de la Meuse ont été détruites par les Allemands : tous les ponts sautés ont été faits en bois (sic). Lire la suite

Site du gros canon de Semide (08)

Site du gros canon de Semide (08)

Sommaire :

  1. Préambule.
  2.  Situation.
  3. Présentation du site du gros canon de Semide.
  4. Historique.
  5. Répartition des sites comparables sur l’hexagone.
  6. Intérêt de préserver le site du canon de Semide.
  7. Tentative de réhabilitation en 1996-1997.
  8. Argumentation et circuit de visite possible.
  9. Conclusions.

1.) Préambule

L’étude et l’argumentaire qui suivent sont repris d’un document que j’avais remis, en 2011, à l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois, dans le but de réhabiliter le site du gros canon de Semide (08). J’avais découvert cet ouvrage lors d’un pèlerinage sur les champs de bataille de Champagne. Comme il semble que la réhabilitation du site se concrétisera courant 2017, il m’a semblé opportun d’épingler cette étude et cet argumentaire sur mon blog. Je profite de l’occasion pour indiquer les références et les liens vers les blogs et forums, des personnes qui m’ont permis d’avancer dans ce projet. Je remercie particulièrement Monsieur Coistia, Président de l’ASPV qui a porté le projet avec vigueur et ténacité. Je remercie également le général Guy François qui a fourni la documentation et les explications, par le biais de ses publications et de ses remarques sur le Forum 14 18, et qui ont étoffé mon document. Je remercie enfin Monsieur Hubert  Oudin, Maire de Semide, pour son engagement et son action dans la réhabilitation du site du gros canon.

lire la suite

BASQUIN Louis Edmond (06/2016)

medaillon-inconnuBASQUIN Louis Edmond

Soldat au 340e R.I., 6e compagnie de mitrailleuses

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque commémorative de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

BASQUIN Louis Edmond est né le 1er mai 1898 à Neuville-Day (08). Fils d’Eugène et de DUPONT Ernestine, il est célibataire et exerce la profession de boulanger à Besançon où il réside au moment de son incorporation. Il est tué près de Fontaine-notre-Dame (02),  le 12 octobre 1918. Lire la suite