Millard G. GREER (01/2017)

 

Pour changer un peu et en mémoire de l’entrée en guerre de l’armée américaine, en avril 1917, j’ai choisi de mettre à l’honneur un soldat des forces expéditionnaires américaines.

Soldat Millard G.GREER

Griévement blessé au combat près de Jametz

Millard G. GREER est né à Camp Hill, dans le comté de Tallapoosa, Alabama, en juin 1895. La famille GREER vivait déjà dans le comté d’Alabama avant la guerre civile. Le grand-père de Millard, John Wesley GREER, a servi dans l’armée du Tennessee, comme soldat, à la compagnie D du 34e régiment d’infanterie d’Alabama, brigade de Magnigault. La mort de John Wesley GREER tué en action à Erza Church, Georgie, le 28 juillet 1864, plongea la famille dans le plus grand désarroi.

Millard G. GREER est incorporé le 27 mai 1918 et est affecté au 324e régiment d’infanterie U.S., 81e division d’assaut au camp Sevier en Caroline du Sud. Au moment de partir pour la France, le soldat GREER tombe malade et est hospitalisé au camp Mills, New York. Après sa guérison, Millard G. GREER est affecté à la 397e compagnie temporaire extérieure et embarque à bord du SS America. Il débarque à Brest, le 20 septembre 1918.
Huit jours plus tard, Millard G. GREER est affecté à la compagnie A du 11e régiment d’infanterie, 5e U.S. (Red Diamond)(1) division. Du 5 octobre au 11 novembre 1918, le 11e d’infanterie, 5e division, est fortement engagé dans l’offensive Meuse-Argonne, notamment dans les combats du bois des Rappes, près de Bantheville, qu’il enlève avec brio. Le 10 novembre 1918, la veille de l’armistice, Millard G. GREER est grièvement blessé à la jambe droite, du côté de Jametz. Il passe deux mois dans différents hôpitaux américains de l’A.E.F(2) avant de retourner aux États Unis.

À son retour, en début 1919, le journal local, Tallapoosa Report, annonce l’évènement de façon lacunaire : « Millard GREER, fils de M. et Mme W.L. GREER, Rt 1, qui a servi en opération extérieure depuis quelques mois, est rentré lundi. ».

Évidemment, le journal laisse dans l’ombre une bonne partie des épreuves endurées par le soldat Millard G. GREER au sein de l’A.E.F(2). La 5e division a perdu pendant la campagne de France : 1976 tués en action et 6864 blessés en action. Ayant échappé à la mort dans la forêt d’Argonne, Millard G. GREER n’a jamais éprouvé le besoin d’impressionner les gens avec ses états de service et, d’après son fils, en parlait très rarement à la maison.

Millard G. GREER est mort à Cedartown en Georgie, en 1973. Sa famille reçut la très méritée médaille Purple Heart(3) du gouvernement fédéral, le 8 novembre 1997. Ces informations ont été aimablement communiquées par Millard GREER Jr de Cedartown en Georgie.

  1. Diamant rouge.
  2. American Expeditionary Forces.
  3. Cœur Pourpre.

Borne de la 5e US division au sud de Jametz

Inscription : Jametz, capturé par la 10e brigade de la 5e U.S. division, commandée par le brigadier général Paul B. MALONE, marque le point le plus avancé vers l’Est de l’avance des armées alliées lors de l’offensive Meuse-Argonne.

Sources :

  • Millard GREER Jr.
  • History of the 5th division

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *