Le Souvenir Français

 LE SOUVENIR FRANÇAIS, association avant-gardiste
Logo-souvenir-francaisHistorique du Souvenir Français

Le Souvenir Français fut créé au lendemain de la guerre de 1870. Après la perte de l’Alsace et d’une portion de la Lorraine, à la suite du traité de Francfort (10 mai 1871), une fraction de la population des régions annexées tint à témoigner son attachement à la France par l’organisation d’offices religieux ou par l’entretien des sépultures des soldats morts pour la France. Ainsi, à la Toussaint, les habitants de certaines communes décoraient les tombes des soldats français tombés pour leur patrie, d’une cocarde bleu-blanc-rouge.

NiessenFrançois Xavier NIESSEN (1846-1919), professeur alsacien, n’accepte pas que l’Alsace et la Moselle soient intégrées dans l’empire allemand, et, pour montrer les liens qui unissent la population à la France, il décide de maintenir la mémoire des Alsaciens et des Lorrains morts pour la France, en cultivant leur souvenir et en entretenant leurs sépultures. Bien que tolérés dans un premier temps, ces rituels finissent par irriter l’occupant. Harcelé, François Xavier NIESSEN doit émigrer à Neuilly-sur-Seine.

En 1887, il crée l’Association Nationale du Souvenir Français dont la vocation est de préserver le souvenir de la guerre de 1870 et de promouvoir les valeurs de la France et de la république.

En 1888, il appelle les Français à rejoindre l’association, ce qu’ils feront avec enthousiasme. Son action s’étendra au-delà du territoire national.
Dans le même temps, en Moselle annexée, Jean-Pierre JEAN pousse les communes où des soldats français sont tombés, à organiser des offices religieux et des dépôts de gerbes.

En 1907, avec le soutien de 13 communes situées sur les champs de bataille mosellans, il choisit un site pour ériger un monument commémoratif rappelant les combats qui se sont déroulés dans la région. Après de difficiles tractations, les Allemands donnent leur accord. L’ouvrage est inauguré, le 4 octobre 1908, en présence de 120 000 habitants des régions annexées. Pour la première fois, depuis 1870, le drapeau français flotte en Moselle.

Au début du 20e siècle, les relations entre la France et l’Allemagne se dégradent sérieusement. En 1913, le Souvenir Français de Moselle est dissous par l’occupant et ses membres sont incarcérés ou exilés.
Pendant la guerre de 1914-1918, le Souvenir Français aidera les familles à retrouver les corps des soldats tués et les accompagnera dans leurs démarches. Il participera à la création de 200 cimetières militaires et à l’érection de quelques monuments à la gloire des soldats tombés pour le pays.
Après la défaite de 1940, son action est restreinte. Elle se limite à des recherches de sépultures et à quelques manifestations civiles et militaires autorisées par le pouvoir en place.

À partir de 1946 et pendant la durée des guerres de décolonisation, il remplit sa mission commémorative dans les colonies. Il participe également aux cérémonies du retour des corps des soldats tombés pendant ces conflits.

Le Souvenir Français de nos jours :
  • Il organise et finance une foultitude de commémorations et d’animations en mémoire des enfants morts pour la Patrie.
  • Il entretient les sépultures de nombreux soldats morts pour la France à l’aide des milliers de bénévoles de l’association.
  • Il véhicule quotidiennement les messages forts, laissés par ceux qui donnèrent leur vie, pour que les générations successives puissent continuer à vivre suivant la devise de la république : Liberté, Égalité, Fraternité.
  • Il participe à l’érection de monuments commémoratifs qui rappellent que l’on meurt encore pour le Pays.

Sa devise : « À nous le souvenir, à eux l’immortalité »

L’actuel président du Souvenir Français est le général DELBAUFFE

morel

Président du Souvenir Français du canton de Stenay : Hervé MOREL

Source : Le Souvenir Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *