Itinéraire d’un combattant de 14-18 (4/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

10. La fiche de rapatriement des corps.

Elle est émise par le ministère des pensions, au début des années 1920. Elle reprend la liste des militaires et des réfugiés civils décédés pendant le conflit, et réclamés par les familles. Elle est établie par convoi. Très souvent, des trains funéraires spéciaux sont constitués pour effectuer le rapatriement. Pour les transferts réalisés dans le département de la Meuse, le dossier contenant ces fiches reste accessible aux A.D.55, dans la série 3R25.

IMG_4958IMG_4945Exemples de fiche de rapatriement

On y trouve :

  • le nom et les prénoms de la personne rapatriée.
  • Le grade et le régiment s’il s’agit d’un militaire.
  • La commune destinataire demandée par la famille.
  • La gare destinatrice.
  • Les coordonnées du demandeur.

Cette fiche est très utile car elle permet de savoir si un corps a été rendu à la famille, et de connaitre l’endroit où il a été inhumé. On doit, en principe, retrouver la sépulture dans le cimetière communal concerné.

Elle complète les informations contenues dans le registre du cimetière souvent mal renseigné, mal tenu et parfois disparu. Elle donne, notamment, des précisions sur le concessionnaire de la parcelle.

ATTENTION ! Les sépultures des militaires rendus aux familles sont régies comme les tombes classiques, c’est-à-dire que leur maintenance incombe aux dites familles, et qu’elles peuvent être reprises par la commune, en cas de déshérence.

À Stenay, par exemple, près de la moitié des sépultures de militaires rendus aux familles a disparu. Certaines municipalités et organisations mémorielles se sont senties concernées par la préservation des tombes de militaires, morts pour la France et rendus aux familles. Elles ont alors repris à leur compte l’entretien des sépultures de ces militaires. C’est loin d’être le cas de la majorité de ces organisations.

11. Autres documents utiles

Le livre d’or des morts pour la France

C’est un document qui a été établi par le ministère des pensions et de l’état civil, pour préserver la mémoire des nombreux combattants qui ont fait don de leur vie à la Patrie. Il a été validé par les municipalités, et, est disponible dans chaque commune ; un double est conservé au Panthéon. On le trouve également en ligne sur le site des Archives Nationales. Il a servi de base pour l’établissement de la liste des noms figurants sur le monument aux morts.

livre-d'orPage d’un livre d’or avec validation de la municipalité de Stenay. Paradoxalement le dernier nom ne figure pas sur le M.A.M. de Stenay.

Le livre d’or des instituteurs

Dans certains départements, l’académie a procédé à l’élaboration d’un livre d’or pour honorer les instituteurs morts pour la France. Lorsque ce document existe, on peut y puiser de nombreuses informations intéressantes.

Le livre d’or des Grandes Écoles

Toutes les grandes écoles ont établi un livre d’or en mémoire de leurs étudiants tombés pour le Pays. On peut citer, par exemple, Polytechnique, Saint-Cyr, Arts et Métiers, etc.

Le livre d’or du clergé

Le clergé a tenu à honorer les nombreux aumôniers tombés pendant le premier conflit mondial au travers, notamment, d’un livre d’or. De nombreux témoignages très riches en informations ont été rédigés par cette catégorie de combattants.

Le registre du cimetière ou des concessions

C’est un document très intéressant qui donne des renseignements à propos des dates et lieux d’inhumation de combattants rendus aux familles.

Le registre de catholicité précise les dates d’inhumation des combattants catholiques rendus aux familles. Il est très souvent mieux tenu que le registre du cimetière ou des concessions.

Certaines études spécifiques comme celles sur les instituteurs ou les écrivains morts pour la France peuvent être très riches en informations.

12. Liens utiles

Mémoire des hommes : pour la recherche des fiches MPLF, des dossiers de fusillés, et des jmo.

Archives CG55 : pour les fiches matricules, l’état civil, les rapatriements des corps, la presse, etc.

Parcours d’un combattant : bible du parcours d’un combattant.

Forum 14 18 : Forum dédié à la Première Guerre mondiale.

GALLICA BNF pour la recherche d’historiques, de photos, de manuels.

Mémorial Genweb : pour la recherche d’informations sur un combattant, sur les M.A.M. et sur les cimetières militaires.

Base Léonore : pour l’accès aux dossiers de la légion d’honneur.

Généanet.org : pour la recherche d’informations généalogiques.

Généalogie.com : pour la recherche d’informations généalogiques.

Grand-Mémorial : pour la recherche d’informations sur le parcours d’un combattant.

Mémento 14 18 : petit mémento avec quelques adresses utiles.

Journal officiel : pour la recherche des citations et des décorations inscrites au journal officiel.

S.A.M.H.A. : lien vers la messagerie des archives médicales et hospitalières des armées.

ScreenShot004Document accessible sur le site de la Croix Rouge pour suivre la trace d’un prisonnier de guerre.

ScreenShot002

ScreenShot003Documents accessibles sur le site de la Croix rouge

gorrex-georgesExemple de citation accessible sur demande au C.A.P.M. de Pau (voir memento)

gorrex-gallicaExemple de quelques citations que l’on peut trouver sur le site de la BNF.

FRDAFAN83_OL2681023V001_LPage  d’un dossier de légion d’honneur.

obseques pleutin etienne graulCoupure de presse à propos de l’inhumation de trois combattants.

Sources :

  • Mémoire des hommes
  • GALLICA BNF
  • Archives CG55
  • Mémorial GenWeb
  • Forum 14 18
  • A.M. Stenay
  • Image de tête ; tombe PLEUTIN à Stenay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *