Itinéraire d’un combattant de 14-18 (3/4)

Méthode simplifiée de recherche du parcours d’un combattant mort pour la France.

(On peut appliquer cette méthode pour un combattant connu, non mort pour la France)

7. Le journal des marches et opérations.

C’est un document fondamental de la recherche de l’itinéraire d’un combattant. Il décrit au jour le jour, d’une façon plus ou moins précise, l’activité d’une unité ou d’une composante de cette unité.

SHDGR__GR_26_N_266__003__0010__TMémoire des Hommes : SHDGR_GR_26_N_266_003_0010_T.jpg

Il est accessible en ligne sur le web, sur la page de mémoire des hommes. Il peut être complet ou succinct et donne parfois la liste des pertes. Il ne faut pas hésiter à consulter les jmo des unités soeurs ou mère pour relever davantage de précisions et, pour disposer d’une vue macroscopique des opérations. Pour information, l’intégration d’une unité à la structure supérieure se détermine dans cet ordre : régiment ou bataillon, brigade, division, corps d’armée et armée. Sur le site du Chtimiste, par exemple, vous aurez accès à toutes les interactions entre les différentes composantes.

On y découvre parfois des cartes ou croquis, qui permettent de situer l’action dans l’espace et dans le temps. Ainsi, connaissant la date de décès, de disparition, de blessure ou de maladie d’un militaire, on peut savoir, avec plus ou moins de précision, ce qui s’est réellement passé.

On trouve sur les pages de GALLICA B.N.F., du S.H.D. et de la B.D.I.C., des historiques d’unités qui apparaissent comme la synthèse des jmo. Sur le site du Chtimiste, de nombreux carnets de combattants deviennent disponibles et apportent un plus aux autres documents.

ScreenShot003Site du Chtimiste

8. Sépultures de guerre, Mémorialgenweb

8.1. Sépulture de guerre recense toutes les tombes de combattants morts pour la France et qui reposent dans une nécropole nationale ou dans un carré militaire. Attention ! toutes les tombes ne sont pas forcément nominatives et certains combattants gisent en ossuaire, souvent de façon anonyme. De cette liste sont exclus tous les corps qui ont été rendus aux familles.

ScreenShot305Mémoire des hommes

8.2. Mémorialgenweb reprend cette liste en classant les combattants par ordre alphabétique et par cimetière militaire. On peut effectuer des recherches par régiment, par nom, par date, etc. Comme ce site est interactif, on découvre parfois des combattants reposant dans des cimetières communaux. Comme tout site interactif, il y a souvent des doublons et des erreurs mais il demeure malgré tout une aide appréciable. De plus, on peut y trouver des citations, des décorations et des renseignements sur les familles.

ScreenShot294Exemple de fiche sur Mémorial genweb

9. Le dossier médical

Il permet d’obtenir des informations sur un combattant mort des suites de blessures de guerre ou de maladie contractée en service. On peut souvent estimer, avec une bonne approximation, la date et l’endroit où il a contracté sa blessure ou sa maladie. Il est alors assez aisé de retrouver, sur le jmo correspondant, l’action ou les conditions qui ont conduit à sa perte. Ce dossier reste accessible, lorsqu’il a été conservé, au Service des Archives Militaires et Hospitalières des Armées (S.AM.H.A.) basé à Limoges. Il peut être très succinct ou bien renseigné

lorin-ernest-medicaleperonne julien 11Exemples de dossiers médicaux ; S.A.M.H.A

A suivre..

Sources :

  • A.M. Stenay
  • S.A.M.H.A.
  • Mémoire des hommes S.H.D.
  • Chtimiste
  • Mémorial Genweb
  • Image de tête : Lazaret de Valleroy (54)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *