In Flanders Fields

220px-John_McCrae_in_uniform_circa_1914John Alexander McCRAE (30 novembre 1872–28 janvier 1918) était un médecin canadien qui combattit sur le front occidental en 1914. C’est en avril 1915, depuis son poste médical situé sur les berges de l’Yser, qu’il vit les coquelicots pousser parmi les croix du cimetière et entendit le cri des oiseaux mêlé au bruit des explosions. Cette perception de la vie au milieu de la mort l’incita à écrire son poème. Il est mort de pneumonie en 1918. Son recueil de poésies a été édité en 1919. Il s’agit du poème le plus connu de toute l’histoire de la première guerre mondiale, encore aujourd’hui enseigné aux élèves britanniques. Le coquelicot est depuis l’emblème de la mémoire des britanniques aux morts du conflit de la première guerre mondiale.

In Flanders Fields

In Flanders fields the poppies grow
Between the crosses, row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly.

Scarce heard amid the guns below,
We are the Dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved, and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
To you from failing hands we throw
The torch ; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

John McCRAE

Au Champ d’honneur*

(Adaptation du poème : In Flanders Fields,
de John McCRAE)

Au champ d’honneur, les coquelicots
Sont parsemés de lot en lot
Auprès des croix, et dans l’espace
Les alouettes devenues lasses
Mêlent leurs chants au sifflement
Des obusiers.

Nous sommes morts
Nous qui songions la veille encor’
À nos parents, à nos amis,
C’est nous qui reposons ici
Au champ d’honneur.

À vous jeunes désabusés
À vous de porter l’oriflamme
Et de garder au fond de l’âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d’honneur.

*Adaptation française du major Jean PARISEAU

En musique sur youtube :

Sources :

Histoire de John McCRAE
Musée de la guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *