Boulders de la 2e U.S.D.I.

Inventaire des boulders de la 2e U.S.D.I. en France
INDIANHEAD

drapeau_usa12_Infantry_Div_SSI

Organigramme de la 2e U.S. division
  • 1re Armée U.S.
    • 5e Corps d’Armée U.S.
      • 2e U.S. division (Maj. Gal C.A. DOYEN,  Maj. Gal John A. LEJEUNE)
        • 3e brigade d’infanterie
          • 9e U.S. R.I.
          • 23e U.S.R.I.
          • 5e bataillon de mitrailleuses
        • 4e brigade de marines
          • 5e U.S.M.C.
          • 6e U.S.M.C.
          • 6e bataillon de mitrailleuses
        • 2e brigade d’artillerie de campagne
          • 12e U.S.R.A.C.
          • 15e U.S.R.A.C.
          • 17e U.S.R.A.L
          • 2e  U.S.R.A.T.
        • Troupes divisionnaires
          • 4e bataillon de mitrailleuses
          • 2e régiment du génie
          • 1er bataillon de transmission
          • Trains
Histoire de la 2e division U.S.

Les premiers éléments de la 2e division d’infanterie U.S. débarquent en France au mois de juillet 1917. Deux bataillons du 5e U.S.M.C. sont mis en ligne avec des chasseurs français dans la région de Gondrecourt.

Le 12 septembre, le Q.G. de la division s’installe à Bourmont en Haute-Marne où l’unité se constitue et se forme.

À partir du 24 septembre, la brigade d’infanterie et la brigade de marine se rejoignent et forment la 2e division d’infanterie placée sous les ordres du brigadier général C.A. DOYEN. Le 26, la 2e division est officiellement crée.

À partir du 10 mai 1918, la division est jugée opérationnelle et est affectée au Xe C.A. français. Elle prend position dans la région de Saint-Mihiel et lance quelques coups de main pour parfaire sa formation.

Suite à l’offensive allemande du 27 mai 1918 sur le Chemin des Dames, la 2e U.S. division est appelée à la rescousse pour stopper l’ennemi dans la région de Château-Thierry, et contre-attaquer dans le bois de Belleau.

Elle participe à la contre-attaque française du 18 juillet et s’illustre dans la région de Villers-Cotterêts et de Soissons. Le 29, le général John A. LEJEUNE prend le commandement de la 2e U.S. division.

Le 12 septembre, la division participe à la réduction du saillant de Saint-Mihiel, première opération 100 % américaine.

Le 26 septembre 1918, alors que l’armée américaine lance une offensive générale entre Argonne et Moselle, la 2e U.S. division ainsi que la 36e U.S. division sont rattachées à la 4e armée française pour l’épauler dans la bataille de Champagne. Le 3 octobre, les deux divisions réussissent à s’emparer du Blanc Mont et à briser la ligne Hindenbourg.

À partir du 1er novembre, la 2e U.S.division réintègre le Ve corps d’armée U.S. et participe à la phase finale de l’offensive Meuse-Argonne.

Passerelle de fortune empruntée par les Marines le 10 novembre 1918
Passerelle de fortune empruntée par les Marines le 10 novembre 1918
Pont de bateaux au sud de Villemontry
Pont de bateaux au sud de Villemontry
Pont de la redoute réparé par le 2e génie U.S.
Pont de la redoute réparé par le 2e génie U.S.
Boulders de la 2e U.S.D.I. sur Château-Thierry et bois de Belleau

1. Bois de Belleau-Bouresches
Coordonnées : N 49° 04′ 34.5” E 3° 17′ 48.1”

Événement : Point extrême de l’avance de la 2e U.S. division dans sa contre-attaque sur le bois de Belleau.

Note : Ce boulder était initialement érigé à l’entrée du village de Belleau. WGS : N 49° 04′ 54.4” E 3° 17′ 36.5”. Il a été déplacé lors de la construction de l’église de la 26e U.S.D.I.

2. Lucy-le-Bocage
Coordonnées : N 49° 03′ 25.5” E 3° 16′ 46.7”

Événement : La 2e U.S division est envoyée en urgence à l’ouest de Château-Thierry pour stopper les Allemands qui foncent vers Paris. Elle arrive le 1er juin à Lucy-le-Bocage où elle établit une ligne défensive tenue par les 5e et 6e Marines de part et d’autre du village.

3. Cimetière militaire du bois de Belleau
Coordonnées : N 49° 04′ 36.3” E 3° 17′ 30”

 Événement : Point extrême de l’avance de la brigade de Marine. Le bois de Belleau est entièrement conquis par la brigade, 2e U.S. division, le 26 juin 1918.

4. Cinq cents mètres au nord de Bouresches
Coordonnées : N 49° 03′ 57″ E 3° 18′ 33.4”

Événement : Le village de Bouresches est conquis par le 2e bataillon du 6e Marines, le 6 juin 1918.

5. Essômes-sur-Marne, Le Thiolet
Coordonnées : N 49° 02′ 22.7” E 3° 18′ 56”

Événement : Le boulder du Thiolet marque la limite droite de la 2e U.S. division, le 1er juin 1918.

6. Parcy et Tigny, ouest de Tigny
Coordonnées : N 49° 16′ 39” E 3° 19′ 50”

Événement : Le boulder marque l’avance extrême du 6e Marines, 2e U.S. division, le 19 juillet 1918.

7. Villers Cotterêt vers Soissons
Coordonnées : N 49° 17′ 45.7” E 3° 11′ 34.6”

Événement : Point de départ de l’attaque et de la conquête de la ferme de la Feuille Verte par les 1er et 2e bataillon du 5e Marines, 2e U.S. division, le 18 juillet 1918.

8. Essômes-sur-Marne, Vaux
Coordonnées : N 49° 02′ 47.8” E 3° 21′ 09”

Événement : Avance extrême du 9e Infanterie, 2e U.S. division,  et conquête du village de Vaux, le 6 juin 1918.

9. Un kilomètre au nord-est de Vierzy
Coordonnées : N 49° 17′ 54” E 3° 17′ 51”

Événement : Avance extrême du 23e Infanterie, 2e U.S. division, le 18 juillet 1918.

Boulders de la 2e U.S.D.I. au saillant de Saint-Mihiel

10. Entre Limey et Remenauville
Coordonnées : N 48° 53′ 49.7” E 5° 53′ 57.1”

Événement : Le boulder sur la route D75, au nord de Limey, marque le point de départ de l’attaque de la 2e U.S. division, le 12 septembre 1918.

11. Entre Thiaucourt et Jaulny
Coordonnées : N 48° 58′ 07.2” E 5° 52′ 10.5”

Événement : Le boulder sur la route D28, entre Xammes et Jaulny, marque l’avance extrême de la 2e U.S. division, le 12 septembre 1918.

12. Entre Xammes et Charey
Coordonnées : N 48° 59′ 19.1” E 5° 52′ 22.3”

Événement : Le boulder sur la route D28c, entre Xammes et Charey, marque l’avance extrême de la 2e U.S. division, le 15 septembre 1918, avant sa relève par le 78e U.S. division.

Boulders de la 2e U.S.D.I. vers le  Blanc-Mont

13.  Sommepy-Tahure, près de l’église
Coordonnées : N 49° 15′ 2.75” E 4° 33′ 22.5′
Remarque : Il semblerait d’après certaines sources, mais sans certitude, que le boulder de Sommepy était situé au lieu-dit “le Mont Roland”, au nord-est du territoire de Sommepy ; coordonnées N 49° 16’ 30.3’’ E 4° 34’ 57.7’’ (Forum 14 18).

Événement : La position initiale supposée du boulder de Sommepy aurait marqué la position centrale de la brigade d’infanterie de la 2e U.S. division au départ de l’offensive sur le Blanc Mont, le 3 octobre 1918. Aucun évènement particulier ne justifie la présence de ce boulder près de l’église du village en dehors du fait que le village servait de quartier général de la 2e U.S. division. Le village a été conquis par la 61e division française qui a été relevée par la 2e U.S. division, le 2 octobre 1918. Les trois étoiles peintes sur le boulder à la place de l’insigne de division, est le fait de Français qui ont voulu marquer l’endroit où se tenait le général de division. Les généraux de division américains (major general) n’avaient que deux étoiles en 1918 alors que les généraux français en avaient trois.

14. Sortie de Sommepy vers Saint-Étienne à Arnes
Coordonnées : N 49° 15′ 27.6” E 4° 32′ 52”

Événement : Le boulder marque le flanc droit de la ligne d’attaque sur le Blanc Mont, de la brigade de marine, 2e U.S. division , le 3 octobre 1918.

15. Entre Saint-Étienne à Arnes et Blanc-Mont
Coordonnées : N 49° 17′ 42.4” E 4° 31′ 04.2”

Événement : Le boulder marque la position atteinte par le 5e Marines, le 4 octobre 1918.

16. Saint-Étienne à Arnes
Coordonnées : N 49° 18′ 48.6” E 4° 29′ 52.7”

Événement : Position extrême atteinte par le 6e Marines, le 8 octobre 1918.

Boulders de la 2e U.S.D.I. en Meuse-Argonne

17. Un kilomètre au sud de Landres et Saint-Georges
Coordonnées : N 49° 20′ 45.3” E 5° 00′ 23.8”

Événement : Le boulder sur la route D4 marque le point de départ de la 2e U.S. division, dans la phase finale de l’offensive Meuse-Argonne, le 1er novembre 1918.

18. Entre Nouart et Buzancy
Coordonnées : N 49° 20′ 58” E 5° 12′ 50.7”

Événement : Le boulder érigé à la cote 313, marque le point extrême atteint par le 3e bataillon du 5e Marines, 2e U.S. division, le 1er novembre 1918.

19. À un kilomètre et demi au sud de Beaumont en Argonne
Coordonnées : N 49° 21′ 48.4” E 5° 11′ 33.4”

Événement : Le boulder marque l’avance extrême du 9e Infanterie, 2e U.S. division, la nuit du 3 au 4 novembre 1918.

20. Un demi kilomètre au nord de Letanne
Coordonnées : N 49° 33′ 02.8” E 5° 04′ 50”

Événement : Le boulder érigé à la cote 241 marque l’avance extrême de la 2e U.S. division, le 5 novembre 1918, après le repli des unités allemandes à l’est de la Meuse.

21. Un kilomètre au sud de Villemontry
Coordonnées : N 49° 34′ 17.2” E 5° 04′ 30.5”

Événement : Passage de la Meuse par la brigade de marine sur deux ponts de bateaux lancés par le 2e génie, le 10 novembre 1918..

22.  Dans la vallée, au sud de Moulins-Saint-Hubert
Coordonnées : N 49° 34′ 10.6” E 5° 06′ 40”

Événement : Point atteint par la brigade de marine, et quelques éléments du 6e d’Infanterie, 2e U.S. division, au sud-est de la ferme Sénégal, le jour de l’armistice, 11 novembre 1918.

23. Un kilomètre au sud-est de Mouzon
Coordonnées : N 49° 35′ 44.4” E 5° 06′ 08.6”

Événement : Fermes de Warmonterne et de Bellefontaine atteinte par le 2e bataillon du 5e Marines, le jour de l’armistice, 11 novembre 1918, à 11 heures.

24. Deux kilomètres au nord-ouest de Moulins-Saint-Hubert
Coordonnées : N 49° 34′ 53” E 5° 06′ 25.7”

Événement : Point extrême atteint par une section la brigade de marine, 2e U.S. division, le jour de l’armistice, 11 novembre 1918, à 11 heures.


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Au combat ou sous l'occupation ; Haut les coeurs !

Back to the top