GORREX Georges (01/2015)

gorrex-georgesGORREX Georges

42e R.A.C., 1er groupe, 3e batterie

Mort pour la France

 med-mil-crx-guerremed commBiographie

GORREX Georges voit le jour, le 1er décembre 1883 à Paris 14e.  Il est le fils de GORREX Marie Augustine qui exerce la profession de Passementière.

Il travaille comme livreur et vit à Paris au 1, rue du Coq Héron dans le 1er arrondissement. Il est incorporé en 1904 et passera toute sa carrière dans l’armée.

Il se marie le 27 janvier 1912, à Stenay, avec MEUNIER Marie Julie Victoria, sage-femme, bien connue dans le village car elle a mis au monde un grand nombre de Stenaisiens.

Ils ont deux enfants :

  • Anne-Marie Julie, née en 1913 à Stenay,
  • Georgette, née en 1914, en plein exode, épouse de M. GUIOT

Georges n’aura pas le plaisir de connaître Georgette car elle naitra un mois après sa mort.

Parcours militaire

Recruté à Paris, Seine 2e bureau, sous le n° 296, il est incorporé au 40e R.A.C., le 16/11/1904. Son n° matricule au corps est le 6332. Il passe Brigadier, le 23/09/1905 et Maréchal des Logis, le 18/09/1906.

Il est renvoyé en disponibilité, le 12/07/1907 avec un certificat de bonne conduite.

Le 09/10/1907, il signe un engagement de 25 mois à la Sous-Intendance militaire de Paris. Il arrive au 22e R.A. de Versailles, le lendemain ; il porte le n° matricule au corps 9802.

Il reprend un engagement de deux ans, le 08/11/1913, et intègre le 42e R.A.C. de Stenay, 1er groupe, 3e batterie.

À la mobilisation, il participe à la couverture dans la région de Damvillers. Avec sa pièce en batterie à la sortie de Lahage, il soutient les hommes du 120e R.I. qui combattent dans Bellefontaine.

Il participe aux combats de Cesse et Luzy, le 27 août 1914, mais la 3e batterie, en position dans la forêt de Jaulnay, est fortement contrebattue par les obusiers lourds placés sur les hauteurs de Martincourt. Quelques servants sont mis hors de combat ; la batterie est abandonnée jusqu’à la nuit.

Il participe également au combat de Buzancy puis se retire avec le 2e corps sur Sermaize par Sainte-Menehould.

Le 7 septembre 1914, les 1er et 2e groupes du 42e R.A.C. sont rattachés à la 3e division. Ils sont affectés à la défense de Maurupt. Le 1er groupe se positionne près du bois de la Garenne, à 500 mètres à l’ouest de Maurupt. Le 2e groupe s’installe dans les carrières, de l’autre côté du layon qui mène à Étrepy. Vers 6 h 30, le 1er groupe ouvre le feu sur les batteries allemandes qui se trouvent de part et d’autre d’Étrepy. Le 2e groupe tire sur les rassemblements ennemis qui sortent en masse d’Étrepy et de Pargny.

Les canons français ne tardent pas à être soumis à de très violents tirs de contre-batterie. À la 3e batterie, un chef de pièce et ses servants sont  blessés par un obus ; tous sont évacués vers le poste de secours. GORREX Georges est mortellement blessé au cours de ce bombardement. Ramené sur un caisson, il décède au bout de quelques heures.

 Bataille de la Marne, secteur du 2e corpsmaurupt-gorrex

Citation à l’ordre du régiment :

Maréchal des Logis : chef de section, commandant ses hommes avec le plus grand calme sous le feu. Blessé mortellement à son poste, le 7 septembre 1914, encourageant les blessés légers à supporter patiemment leurs douleurs.”

  • Croix de guerre obtenue le 1er février 1915.
  • Médaille militaire obtenue le 7 décembre 1920.

Le nom de GORREX Georges est inscrit sur le M.A.M. de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur le Livre d’Or de Paris 1er.

Les restes de GORREX Georges ont été rapatriés à Stenay par train funéraire spécial le 20/06/1921. Il est inhumé au cimetière communal, le 23/06/1921.

 

Sources : jmo et historique du 42e R.A.C., M. GUIOT

2 réflexions sur « GORREX Georges (01/2015) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *