CLAUSSE Albert

Test sur Gutemberg
Pas de photo du soldat
Pas de photo du soldat
CLAUSSE Albert
Chasseur au 18e BCP

Mort pour la France

Inscrit sur le MAM de Stenay, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur le livre d’or de Pargny-sur-Saulx.

Biographie

Clausse Albert est né le 26 mars 1882 à Lamouilly. Fils de Jean-Pierre, forgeron,  et de STEVENOT Élisabeth, nous ignorons l’emploi qu’il occupait lors de la mobilisation générale. Il se marie avec THEVENIN Léontine Louise avec laquelle il a trois enfants : Marie-Thérèse (1903), Georges René (1908) et Marcel Louis Albert (1913). Il est tué à Blesme, le 18 septembre 1914 lors de la contre-offensive de la Marne.

Parcours militaire

Clausse Albert est recruté à Mézières sous le n° matricule 2013. Comme il n’a pas été possible de récupérer sa fiche matricule nous ignorons tout de son parcours avant la mobilisation générale de 1914.

Il est mobilisé au 18e BCP et participe à la bataille de Bellefontaine du 22 août 1914.

Le 6 septembre 1914, l’armée française reçoit l’ordre de cesser son mouvement de retraite et de ne plus céder un pouce de terrain. Le 2e corps est chargé de contenir l’assaillant, sur un front qui s’étend d’Andernay à Etrepy. Très inférieur en nombre et en moyens, le 2e C.A. plie sous la charge, mais ne rompt pas. Dans la nuit du 9 au 10 septembre, une offensive allemande se déclenche en direction de la tuilerie de Pargny et de Maurupt. Le 18e B.C.P. tient bon mais sa gauche est débordée. Dans Maurupt tenu par les 72e et 128e R.I., un violent combat de rue s’engage. L’ennemi se renforce et contraint les fantassins et les chasseurs à effectuer une retraite stratégique. En milieu de journée, la canonnade devient intense et les pertes très sensibles. La division prescrit au 18e B.C.P. de résister coûte que coûte aux coups de boutoir de l’ennemi. Sous la poussée allemande, le front recule. Une ligne de résistance est établie en urgence à la lisière nord du bois de Maurupt. Le 18e B.C.P. se lie avec les unités de la 3e division pour tenir cette lisière. Le 11 septembre, la situation semble se calmer, aucun ennemi n’est aperçu.

Carte IGN de la région de Sermaize
Bataille de la Marne dans la région de Sermaize

Le 12 septembre, les Allemands se retirent en bon ordre. Le front est enfoncé entre leurs 1re et 2e armées. Ce repli stratégique leur permet de garder une cohésion d’ensemble. À partir du 13 septembre 1914, le 2e corps quitte Sermaize et fonce vers l’Argonne. Tout laisse à penser que CLAUSSE Albert a été grièvement blessé au cours des combats du 6 au 12 septembre et qu’il a été évacué vers un poste de secours ou une ambulance de la 3e division, à Blesme. Les brancardiers de cette division relevaient régulièrement les blessés, dans le voisinage de Maurupt, sans distinction d’appartenance.

CLAUSSE Albert n’a pas de sépulture connue. Il est vrai qu’en début de guerre on ne prenait pas le temps de donner une tombe individuelle aux soldats.

Décorations

Médaille militaire et croix de guerre.

Citations

“Brave chasseur. Est tombé glorieusement pour la France, le 18 septembre 1914 à Blesme.”

Sources
  • SHD, jmo et historique du 18e BCP
  • IGN
  • A.M.Stenay série Z collection Voluer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.