Archives de catégorie : Monument du mois

monument 14 18

Les bornes Moreau-Vauthier (10/2015)

Les bornes Vauthier

Vous avez certainement déjà remarqué, lors de vos déplacements sur Verdun, ou sur d’autres champs de bataille de 1914-1918, d’étranges bornes placées çà et là, à une intersection de routes, à proximité d’un village détruit, sur un chemin forestier, etc. Vous vous êtes sans doute demandé ce qu’elles représentaient et qui avait bien pu les ériger à cet endroit. Peut-être les avez-vous confondues avec les bornes de la Voie Sacrée ou celles de la Liberté ; voici la réponse avec un peu d’histoire. Lire la suite

Monuments de Cesse et de Luzy-Saint-Martin

Après les combats de Cesse et de Luzy-Saint-Martin, du 26 au 28 août 1914, les Allemands procédèrent à l’inhumation des cadavres en utilisant très largement la main-d’œuvre locale.

Plus de mille morts ou disparus ont été dénombrés du côté français et nous pouvons estimer une quantité équivalente chez l’ennemi. L’enterrement des corps s’est échelonné jusqu’à la mi-septembre, les derniers étant dans un état de putréfaction tel, qu’ils nécessitèrent l’utilisation de crocs pour les manipuler et pour les charger sur les chariots, avant ensevelissement.
Lire la suite

Boulders 2e U.S.D.I (05/2015)

Boulders de la 2e division américaine, en France.

Après la Grande Guerre, les vétérans de la 2e division américaine ont souhaité montrer, par des jalons, les endroits significatifs de leurs prestations.

C’est ainsi que furent érigés, sur les différents champs de bataille où l’unité a été engagée, des boulders (on pourrait traduire ce mot par rochers). Lire la suite

Marqueurs 5e U.S.D.I. (04/2015)

Marqueurs de la 5e U.S. division

Lors de vos déplacements dans le Nord meusien, vous vous êtes sans doute posé la question suivante : À quoi peuvent correspondre ces étranges obélisques, en plus ou moins bon état, qui émergent çà et là, au bord de nos routes ? Il s’agit tout simplement de jalons, érigés après la Grande Guerre, par les anciens de la 5e division américaine. lire la suite

Monument de Cesse

Monument de la 87e brigade à Cesse

Ce monument aux morts fut érigé à l’initiative d’un comité rassemblant des membres du 42e régiment d’artillerie et du 120e régiment d’infanterie. Placé à la cote 190, sur le trajet des chasseurs du 9e B.C.P. lors de leur attaque sur Cesse, il fut inauguré le 27 août 1921, soit sept ans, jour pour jour, après la fameuse bataille de Cesse et de Luzy-Saint-Martin. lire la suite

Le monument aux morts (4/4)

Le monument aux morts de Stenay
4e partie

enfants-au-MAMLe monument aux morts décodé par les élèves de Mme JOSSERON Pascale, MM. CHEVALIER Yohan et MERCIER Stéphane

7.) Esthétique et symbolique du monument aux morts de Stenay.

7.1.) Construction et inauguration

Année de construction : 1923

Architecte : BAUDIN

Statuaire : JOUANNEAULT

Marbrier : BODART

Coût : 30 000 F = 30 000 € de nos jours (convertisseur INSEE).

Date d’inauguration : 12 août 1923

Officiels présents : R. POINCARÉ, président du Conseil, A. MAGINOT, ministre de la guerre, L. FRANCHET d’ESPÈREY, maréchal de France, ancien commandant du 18e B.C.P., H. CHARLOT, maire de Stenay et conseiller général du canton de Stenay. lire la suite

Le monument aux morts (3/4)

Le monument aux morts de Stenay
3e partie

5.) Le financement du M.A.M.

Le prix du monument est couvert jusqu’à 21859.6 F, provenant de collectes, fêtes, vente d’insignes, intérêts du compte en banques relatif au monument, au 31 décembre 1921.

La subvention gouvernementale dont les coefficients de calcul sont exposés, ci-après, figure certainement dans le budget ci-dessus mais il n’en est fait mention nulle part. Pour info, Stenay dénombre 136 morts pour la France pour une population estimée à 2728 personnes au recensement 1911. lire la suite