BERTHE Marcel Léopold (08/2015)

berthe-marcel-01Source : mémorialgenweb, auteur Guy CHAILLOT

BERTHÉ Marcel Léopold

120e régiment d’infanterie

Mort pour la France

Décorations et citations inconnues

Biographie

BERTHÉ Marcel Léopold est né le 28 mars 1893 à Saint-Dizier

Fils de Jules Eugène, Chaînetier, et de HUBAUX Marie Aimée, sans profession, il exerce le métier d’ajusteur mécanicien.

Il est célibataire au moment de son incorporation

Il meurt de ses blessures le 10 octobre 1914 à l’hôpital Chanzy de Sainte-Menehould.

Parcours militaire

BERTHÉ Marcel Léopold est recruté à Mézières, matricule 381, BLD 2626

Il est incorporé au 120e R.I. le 26/11/1913. Il participe à la bataille des frontières à Bellefontaine et à celle de la Marne à Sermaize. Son chemin s’arrête en Argonne où il est grièvement blessé dans le bois de la Gruerie.

ScreenShot477Zone d’action du 120e R.I.

Depuis la mi-septembre 1914, le 2e corps se trouve bloqué dans la région de Vienne-le-Château et Binarville.
Pendant leur retraite, après la bataille de la Marne, les Allemands ont parfaitement choisi les points où ils allaient stopper l’avance française. C’est ainsi que leurs positions sur les hauteurs de l’Argonne ont été aménagées et fortifiées.
Le 120e R.I. occupe le bois de la Gruerie, entre La Harazée et le Four-de-Paris. Les secteurs de Bagatelle, du ravin du Mortier, de Fontaine Madame et de Courtes-Chausses se révèlent  particulièrement difficiles.
En ce début de guerre de positions, les tranchées sont mal aménagées et le ravitaillement reste aléatoire. Les lignes sont constamment bombardées et les coups de main sont permanents.
Le service santé a installé ses ambulances sur Moiremont, Amb. 3/2 et 5/2, sur Florent-en-Argonne Amb. 1/2 et 7/2 et Sainte-Menehould Amb. 2/2 et 9/2.
Au début octobre, le flot de blessés vers ces ambulances est de l’ordre de 100 par jour.

bagatelleRéseau de tranchées dans le bois de la Gruerie ; Mémoire des Hommes : SHDGR__GR_26_N_497__010__0029__T.jpg

 Le 2 octobre, une attaque allemande de nuit est repoussée. Les hommes du 120e R.I qui vivent dans les tranchées depuis 11 jours consécutifs, commencent à manifester des signes de fatigue physique. De plus, des cas de typhus et de dysenterie sont signalés qui ajoutent davantage d’insalubrité à la pestilence des cadavres en décomposition.
Chaque jour apporte son lot de bombardements qui défoncent les parapets et de coups de main qui obligent la troupe à se tenir constamment en éveil.
C’est vraisemblablement vers le 6 octobre 1914, que BERTHÉ Marcel Léopold est grièvement blessé. Conduit à l’ambulance nº 2 du 2e corps, qui s’est établie dans les locaux du collège CHANZY, il décède le 10 octobre des suites de ses blessures.

BERTHÉ Marcel Léopold repose dans l’ossuaire du cimetière militaire de Sainte-Menehould.

ossuaire-ste-menehouldOssuaire du cimetière militaire de Sainte-Menehould

berthe-ossuInscription sur une des plaques de l’ossuaire

BERTHÉ André Eugène est inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Saint-Dizier, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire et sur la plaque commémorative de l’Hôtel de Ville de Saint-Dizier.

Sources :

  • Historique et jmo du 120e R.I.
  • Archives municipales de Stenay
  • Mémorialgenweb
  • Mémoire des hommes SHD
  • Archives départementales de la Meuse
  • Crédit photos A.CESARINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *