BELVERGE Henri Pierre (09/2016)

 
medaillon-inconnuBELVERGE Henri Pierre

Conducteur au 2e E.T.E.M.

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégroire.

Biographie

BELVERGE Henri Pierre est né le 29 juin 1873, à Taisnières-sur-Hon (59). Fils de Stanislas, cuiseur en sucre, et de BAUDUIN Hélène, il exerce la profession de cordonnier au jour de son recrutement. Il épouse HUARD Marie Eugénie en 1897 et réside à Hautmont, canton de Maubeuge (59). A ce jour, nous n’avons aucune information sur sa descendance. Il est mobilisé en début de guerre dans un escadron du train. Fait prisonnier, il décède en captivité, le 11 décembre 1915.

Parcours militaire

Recruté à Avesnes en 1893 sous le numéro matricule 1232, BELVERGE Henri Pierre rejoint le 40e R.A.C. le 16 novembre 1894, matricule au corps n° 2273.

Il passe au 25e R.A.C., le 26 août 1895, matricule n° 6484. Il réside à Stenay à partir du 13 janvier 1899. Il effectue une première période d’exercices , le 28 octobre 1900 au sein du 25e R.A.C., puis une seconde, le 24 août 1903, toujours au 25e R.A.C. Il passe dans l’armée territoriale le 1er octobre 1907.

Zone d'action du 2e ETEM
Zone d’action du 2e ETEM

Rappelé à l’activité lors de la mobilisation générale, il intègre le 2e E.T.E.M, le 2 août 1914. Capturé le 29 décembre 1914 du côté d’Anthenay (51) il décède à la suite d’une maladie au camp de Gütersloh (Wesphalie), le 11 décembre 1915.

Asile de Gutersloh
Asile de Gütersloh
Prisonniers au camp de Gutersloh
Prisonniers au camp de Gütersloh

Le 2e escadron du train des équipages militaires est formé à partir des 3 premières compagnies du 3e régiment du Train. À la mobilisation, il est rattaché au 2e corps d’armée mais très rapidement il va s’étoffer de compagnies supplémentaires, lesquelles seront affectées à d’autres corps.
Il est très difficile de suivre le parcours de chacune d’entre elles car il n’existe pas ou peu d’historiques qui le décrivent.
Concernant le cas BELVERGE Henri Pierre, ce que l’on sait par sa fiche matricule, c’est qu’il a été appréhendé le 29 décembre 1914 à Anthenay dans la Marne. Il subsiste un doute sur cette localité qui était, en fin décembre 1914, profondément ancrée à l’arrière-front français et nous ne voyons pas comment BELVERGE Henri aurait pu être capturé si loin des premières lignes. Les informations sur les fiches matricules étant approximatives, nous pouvons imaginer qu’il est fait prisonnier dans la Marne mais plus vraisemblablement du côté de Sainte-Menehould là où est stationné le 2e C.A. Quelques compagnies du 2e E.T.E.M approvisionnaient ce front assez régulièrement ; Anthenay aurait pu être un point de départ des navettes, ce qui expliquerait la confusion.

Après sa capture, BELVERGE Henri Pierre est emmené en Allemagne puis transféré dans le camp de Gütersloh. Ce camp a été construit autour d’un bâtiment principal qui servait initialement d’asile pour aliénés. Il comportait 7 baraquements où logeaient des prisonniers français, russes, belges et anglais.
L’un de ces baraquements hébergeait des civils déportés. Comme dans tous les camps de prisonniers allemands, les hommes étaient employés dans un ‘‘Kommando’’ pour travailler, sous des conditions épouvantables, dans les mines, les fermes ou les usines.
Dans cet environnement, BELVERGE Henri Pierre contracte la maladie qui lui sera fatale. Il décède le 11 décembre 1915.

BELVERGE Henri Pierre est inhumé dans un premier temps près de son lieu de décès, en Allemagne, puis ses restes sont rapatriés à la nécropole des prisonniers de guerre à Sarrebourg lors du regroupement des corps. Il repose dans la sépulture n° 6321.

NN des prisonniers de guerre
NN des prisonniers de guerre
Tombe Belverge Henri
Tombe Belverge Henri
Plaque Belverge
Plaque Belverge

Décorations et citations

Aucune information sur une éventuelle décoration ou citation, à ce jour.

Sources :

  • Historique de 2e E.T.E.M.
  • Forum 14 18
  • Jean-Claude AURIOL
  • Mairie de Gotersloh
  • Géoportail IGN 2012
  • photos Sarrebourg, Badonpierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *