ADNET Louis (12/2015)

medaillon-inconnu

ADNET Louis (pas de photo disponible)

Adjudant au 418e Régiment d’Infanterie, 10e Compagnie

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur la plaque de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

ADNET Louis est né le 13 avril 1879 à Stenay. Fils de François, qui exerce la profession de cultivateur, et de PONCELET Marie, il travaille dans l’exploitation de son père.

Aucune information n’a pu être trouvée à propos de sa situation familiale et nous ignorons totalement s’il existe une descendance de ce combattant. Toute information à ce propos est d’ailleurs la bienvenue.

Mobilisé au début de la guerre, il est tué, sous un bombardement, dans la région de Neuville-Saint-Vaast, le 21 juin 1915.

Parcours militaire

Incorporé au 150e R.I., le 15/11/1900, il passe caporal, le 16/05/1901, puis sergent, le 21/09/1902.

Rappelé à l’activité au 45e R.I.T., le 5 août 1914, il est muté dans l’armée active au sein du 91e R.I., le 28/02/1915, suite à l’hécatombe des combats de 1914.

Il passe au 418e R.I. le 01/04/1915, et est nommé adjudant, le 25/05/1915.

Le 15 juin 1915, la 153e division se porte dans la région de Bray-Écoivres-Acq, à dix kilomètres de Neuville-Saint-Vaast.
Le lendemain, une attaque est déclenchée par la Xe armée française. Elle ne donne pas les résultats escomptés. Le 418e R.I. est mis à la disposition de la 39e D.I.

neuville-st-vaastGEOPORTAIL, IGN 2002

Le 17 juin, cette division lance une nouvelle offensive, après une grosse préparation d’artillerie. Les gains sont sensibles.
Le 18 juin, la 39e D.I. monte en première ligne pour relever la 153e D.I.
Le 19 juin, à 8 heures, un déluge de projectiles s’abat sur le village en ruines de Neuville occupé part le 418e R.I. Au cours de la journée, le bombardement s’accentue ; des obus et des mines de très gros calibre tombent sur les tranchées françaises.
Dans la soirée, les Allemands attaquent par les gaz ; les hommes sont fortement incommodés.

neuville-3

© Mémoire des Hommes : SHDGR__GR_26_N_1274__005__0012__T.jpg

L’artillerie française fait barrage par crainte d’une attaque ennemie.
Le 20 juin reste relativement calme. Quelques obus asphyxiants sont lancés mais sans grandes conséquences. La journée est mise à profit pour réaliser des travaux d’aménagement de tranchées.
Le 21 juin 1915, les Allemands bombardent les positions françaises et les ruines du village de Neuville. Dans la soirée, le régiment désigne de grosses corvées pour organiser la parallèle de départ. Toute la nuit, elles subissent la canonnade allemande.
L’adjudant ADNET Louis est tué par un éclat d’obus.

adnet-louis-11

Collection privée

ADNET Louis repose dans le carré militaire du cimetière d’Écoivres (62) (Mont-Saint-Éloi), carré 2, rang G, sépulture n° 1025

adnet tombe2

Photo : Georges PRACHES

Citations et décorations

Inconnues à ce jour.

Sources :

  • Mémoire des hommes.
  • I.G.N.
  • A.D. 55
  • A.M. Stenay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *