Millard G. GREER (01/2017)

 

Pour changer un peu et en mémoire de l’entrée en guerre de l’armée américaine, en avril 1917, j’ai choisi de mettre à l’honneur un soldat des forces expéditionnaires américaines.

Soldat Millard G.GREER

Griévement blessé au combat près de Jametz

Millard G. GREER est né à Camp Hill, dans le comté de Tallapoosa, Alabama, en juin 1895. La famille GREER vivait déjà dans le comté d’Alabama avant la guerre civile. Le grand-père de Millard, John Wesley GREER, a servi dans l’armée du Tennessee, comme soldat, à la compagnie D du 34e régiment d’infanterie d’Alabama, brigade de Magnigault. La mort de John Wesley GREER tué en action à Erza Church, Georgie, le 28 juillet 1864, plongea la famille dans le plus grand désarroi. Lire la suite

BONHOMME Benjamin Basile (12/2016)

 

 

BONHOMME Benjamin Basile

Caporal au 147e régiment d’infanterie

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay, sur le livre d’or  de Labastide l’Évêque et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

BONHOMME Benjamin Basile est né le 13 juin 1884 à Labastide l’Évêque (12). Fils de François et de VERGNES Rose, il habite à Rieupeyroux et exerce la profession de cultivateur au jour de son recrutement. On le retrouve à Stenay en 1910 mais nous ne disposons, à ce jour, d’aucune information à propos de son travail et de sa situation de famille. Rappelé à l’activité au moment de la mobilisation générale, il disparait lors des combats de Champagne, en mars 1915. Il décède en captivité, le 22 mai 1915. Lire la suite

Charles COLLIGNON, extrait 2

 
Extrait du récit de Charles COLLIGNON « Inor mon village »

Charles COLLIGNON est un habitant d’Inor qui fut témoin indirect des premiers jours de l’occupation allemande dans cette localité. Il est bien connu à Inor pour avoir publié en 1964 un opuscule intitulé « Inor, mon village ». Le texte, ci-dessous, est retranscrit à l’identique de celui de l’opuscule.

[…] Le lundi 24 août, vers trois heures du soir, on vit descendre par le chemin de Montmédy des équipages de pont du génie. Ils traversèrent le village se dirigeant sur Beaumont. À ces questions posées « Où allez-vous ? Sommes nous donc battus ? » les soldats se contentaient de répondre par un haussement d’épaule qui ne disait rien mais qui disait tout.
Une heure plus tard, par le chemin de Malandry, ce sont des fourgons d’artillerie puis des canons qui, eux, se dirigent sur Stenay. Puis voici des soldats isolés, de tous les régiments, sans armes, débraillés, ce sont les fuyards, gens qui précèdent toujours les armées en retraite. Questionnez ceux de 1870, ceux de 1914, vous aurez toujours la même réponse : « Nous sommes battus, nous sommes trahis, etc. ». Lire la suite

Souvenirs de guerre de C. TUOT (2)

 
Souvenirs de guerre août-novembre 1914

Auteur du carnet : Charles TUOT, habitant de Luzy-Saint-Martin, ne fut pas mobilisé en raison de sa santé fort altérée. Dernier sabotier du village, il fut un témoin direct de la bataille de Cesse et Luzy des 26, 27 et 28 août 1914

Le document a été dactylographié à la demande de Monsieur l’abbé MELLIER. J’ai retranscrit, ci-dessous, le texte à l’identique.

2e partie

[…] Les coloniaux, pendant ce temps, étaient revenus et avaient placé des chariots à l’entrée des rues et des ruelles comme barricade. Pendant la nuit, la canonnade cesse et, tout à coup, la canonnade éclate devant notre porte. C’est une patrouille allemande qui est surprise. Après quelques coups de feu, on entend crier « À la baïonnette ! » Et au bout de quelques minutes, tout bruit cessa. Lire la suite

BINET Edmond Paul (11/2016)

 
BINET Edmond Paul

Caporal au 1er bataillon de Marche d’Afrique, 2e compagnie

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

BINET Edmond Paul est né le 23 octobre 1891 à Stenay. Fils de Paul François Jean-Baptiste, manœuvre, et de BARTHÉLEMY Léontine Virginie, il exerce la profession de Charretier de bateaux et habite à Fains au moment de son recrutement. A cette date, ses deux parents sont décédés et c’est ce qui explique certainement ses démêlés avec la justice. Il est en effet emprisonné à Nancy lors de l’appel de sa classe. Célibataire au moment de son incorporation, il décède le 14 septembre 1916, à Bouchavesnes, au cours de la bataille de la Somme. Lire la suite

BILLY Jean-Baptiste Victor Auguste (10/2016)

 
medaillon-inconnuBILLY Jean-Baptiste Victor Auguste

Caporal au 165e régiment d’infanterie, 8e compagnie

Mort pour la France

Inscrit sur aucun média commémoratif

Biographie

BILLY Jean-Baptiste Victor Auguste est né le 30 novembre 1895 à Stenay. Fils de Victor Augustin, domestique,  et de PIERRET Thérèse Octavie, il réside à Outreau (Pas de Calais) et exerce la profession de cultivateur à la date de son recrutement. Célibataire, il est mobilisé en décembre 1914 et est capturé au début de la bataille de Verdun. Il décède en captivité, le 6 décembre 1918. Lire la suite

Souvenirs de guerre de C.TUOT (1)

 
Souvenirs de la guerre août-novembre 1914

Auteur du carnet : Charles TUOT, document dactylographié à la demande de Monsieur l’abbé MELLIER. J’ai retranscrit, ci-dessous, le texte à l’identique.

1re partie

Préambule

Charles TUOT fut sous-officier artilleur à Saint-Mihiel durant son service d’active. On ne le mobilisa pas en 1914 en raison de sa santé fort altérée. Resté à Luzy, il fut témoin de la bataille qui opposa les troupes françaises et allemandes pour la traversée de la Meuse. Arrêté comme otage, il écrivit ce texte au cours de sa détention dans le camp de prisonniers civils et militaires français situé à Grafenwöhr, en Bavière. Dernier sabotier de Luzy-Saint-Martin, il mourut épuisé par de longs mois de captivité. Le témoignage de Charles TUOT, conservé par sa famille, fut prêté à Monsieur l’abbé MELLIER, de Cesse, qui, conscient de la valeur documentaire de cet écrit, le fit dactylographier avant de le restituer à ses propriétaires. Lire la suite

BELVERGE Henri Pierre (09/2016)

 
medaillon-inconnuBELVERGE Henri Pierre

Conducteur au 2e E.T.E.M.

Mort pour la France

Inscrit sur le M.A.M. de Stenay et sur le marbre de l’église Saint-Grégroire.

Biographie

BELVERGE Henri Pierre est né le 29 juin 1873, à Taisnières-sur-Hon (59). Fils de Stanislas, cuiseur en sucre, et de BAUDUIN Hélène, il exerce la profession de cordonnier au jour de son recrutement. Il épouse HUARD Marie Eugénie en 1897 et réside à Hautmont, canton de Maubeuge (59). A ce jour, nous n’avons aucune information sur sa descendance. Il est mobilisé en début de guerre dans un escadron du train. Fait prisonnier, il décède en captivité, le 11 décembre 1915.

Lire la suite

Les terres sacrées

 

Ce texte extrait du Bulletin Meusien que j’ai retranscrit, est un peu tiré par les cheveux dans sa forme mais exprime bien le ressenti des populations exilées, de retour dans leur village.

Les terres sacrées

Cette dénomination ne s’applique pas seulement à celles où reposent les nobles victimes qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la patrie. Elle concerne aussi toutes les localités de notre région qui ont vu s’écouler le flot des ennemis et qui ont toutes plus ou moins payé leur tribut à la guerre. Un circuit aux environs de Stenay nous a permis de parcourir un coin de terre qui a particulièrement subi les épreuves de la guerre. Stenay a été atteint partiellement : un quartier près de la place de la Fontaine a été brûlé : les maisons avoisinant les ponts du canal et de la Meuse ont été détruites par les Allemands : tous les ponts sautés ont été faits en bois (sic). Lire la suite

Site du gros canon de Semide (08)

 
Site du gros canon de Semide (08)

Sommaire :

  1. Préambule.
  2.  Situation.
  3. Présentation du site du gros canon de Semide.
  4. Historique.
  5. Répartition des sites comparables sur l’hexagone.
  6. Intérêt de préserver le site du canon de Semide.
  7. Tentative de réhabilitation en 1996-1997.
  8. Argumentation et circuit de visite possible.
  9. Conclusions.

1.) Préambule

L’étude et l’argumentaire qui suivent sont repris d’un document que j’avais remis, en 2011, à l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois, dans le but de réhabiliter le site du gros canon de Semide (08). J’avais découvert cet ouvrage lors d’un pèlerinage sur les champs de bataille de Champagne. Comme il semble que la réhabilitation du site se concrétisera courant 2017, il m’a semblé opportun d’épingler cette étude et cet argumentaire sur mon blog. Je profite de l’occasion pour indiquer les références et les liens vers les blogs et forums, des personnes qui m’ont permis d’avancer dans ce projet. Je remercie particulièrement Monsieur Coistia, Président de l’ASPV qui a porté le projet avec vigueur et ténacité. Je remercie également le général Guy François qui a fourni la documentation et les explications, par le biais de ses publications et de ses remarques sur le Forum 14 18, et qui ont étoffé mon document.

lire la suite

Au combat ou sous l'occupation ; Haut les coeurs !

Back to the top