Fin de Stenay-14-18

Stenay 14 18

L’armistice étant signé, le site Stenay 14 18 ne sera plus mis à jour. Je m’excuse de n’avoir pu remplir toutes les pages et tous articles que j’avais prévus, mais bon, le centenaire nous a pris beaucoup de temps.
Il est l’heure maintenant de passer à autre chose.
Le site sera en ligne jusqu’à fin 2019 puis disparaîtra. Je conseille donc à ceux qui ont l’habitude d’y rechercher des informations de faire un copier-coller des pages qui les intéressent.
Certaines pages sont uniques et les informations qu’elles véhiculent ne sont disponibles nulle part ailleurs. Je pense notamment aux marqueurs des divisions américaines.
Je ne renouvellerai pas mon abonnement chez mon hébergeur ; le site ne sera plus affiché à partir de 2020.
Je conserverai les pages, articles et photos sur mon PC, il sera toujours possible de me contacter pour obtenir des informations ponctuelles.
Bien cordialement,
Le webmaster

The armistice being signed, the Stenay 14 18 site will no longer be updated. I apologize for not being able to complete all the pages and articles I had planned, but well, the centenial took us a long time.
It is now time to move on.
The site will be online until the end of 2019 and then disappear. I therefore advise those who are used to looking for information, to copy and paste pages that interest them.
Some pages are unique and the information they convey is not available anywhere else. I am thinking in particular of the markers of the American divisions.
I will not renew my subscription with my host; the site will no longer be displayed from 2020.
I will keep the pages, articles and photos on my PC, it will always be possible to contact me for specific information.
With kind regards,
The webmaster

 

Inauguration panneau Bellefontaine 2018

Combats de Bellefontaine (22/08/1914)

Ce samedi 25 août, Bellefontaine en Belgique inaugurait un panneau mémorial en mémoire des soldats samariens du 120e RI tombés sur son territoire le  22 août 1914.

Panneau mémorial.
Panneau mémorial.

Ce panneau mémorial a été créé à l’initiative de l’association “De la Somme à Bellefontaine-22août 1914” présidée par Xavier Becquet.
Xavier dont le grand-oncle soldat au 120e RI est mort au champ d’honneur dans ce village, a étudié son parcours dans un premier temps puis a souhaité étendre ses recherches sur tous les soldats du 120e RI de la Somme tombés à Bellefontaine.

Discours d'inauguration par Xavier Becquet.
Discours d’inauguration par Xavier Becquet.

Continuer la lecture de Inauguration panneau Bellefontaine 2018

American Memorial Church de Château-Thierry

American Memorial Church de Château-Thierry

Retranscrit d’après le fascicule “Château-Thierry, Temple mémorial américain

Le Temple-Mémorial américain de Château-Thierry est un bâtiment très particulier, édifié à l’initiative des Églises réformées américaines en l’honneur de ses membres morts sur le sol français en 1917-1918, lors de la Grande Guerre, essentiellement lors de la seconde bataille de la Marne.
Le jour de l’inauguration, la Reformed Church of America en fit don à l’Église réformée de France, couronnant un faisceau de relations tissées entre les églises protestantes françaises et américaines qui existaient déjà avant le début de la guerre. Continuer la lecture de American Memorial Church de Château-Thierry

Les vies gaspillées

Les vies gaspillées le jour de l’Armistice de 1918

D’après l’article : Historynet

Le 11 novembre 1918, jour de l’Armistice, les Forces Expéditionnaires Américaines (AEF) sur le front occidental en France accusaient plus de trois mille cinq cents victimes, alors que l’on savait officieusement depuis deux jours que les combats prendraient fin, et que l’on savait avec une certitude absolue à 5 heures du matin qu’ils se termineraient à 11 heures.
Près d’un an plus tard, le 5 novembre 1919, le général John J. Pershing, commandant de l’AEF,  justifiait la poursuite de la guerre devant la Commission des affaires militaires de la Chambre des représentants. Continuer la lecture de Les vies gaspillées

Remarques sur article de presse

Précisions et corrections suite à l’article de presse sur les boulders de la 2e division américaine pendant la Grande Guerre.

Deux articles de presse sont parus dans les journaux l’Union et l’Est Républicain à propos des boules de la 2e division américaine. Quelques erreurs ou imprécisions se sont glissées dans ces articles et il convient ici de les corriger ou de les préciser. Continuer la lecture de Remarques sur article de presse

Belleau et Fere-en-Tardenois

Pélerinage dans l’Aisne et Mémorial Day à Belleau et à Fere-en-Tardenois

Je viens de terminer un pélerinage dans l’aisne à l’occasion du Memorial Day et j’ai profité de l’occasion pour me rendre sur quelques sites mémoriels qui jalonnaient mon parcours.
J’ai ramené de ce périple une série de photos que j’aimerais partager avec toutes les personnes intéressées par la Grande Guerre, ses vestiges et ses monuments.
Vous trouverez ci-dessous le programme de la commémoration de Belleau avec quelques extraits des discours qui ont été lus par les autorités civiles et militaires.
Une gallerie photos propose quelques clichés de la cérémonie de Belleau et de Fère.
Un lien vers ma page Facebook vous donne accès à mon album Mémorial Day avec plus de 350 photos.
Bonne lecture. Continuer la lecture de Belleau et Fere-en-Tardenois

CLAMART Henry

Pas de photo du soldat
Pas de photo du soldat
CLAMART Henry

Brigadier au 42e Régiment d’Artillerie de Campagne

Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, et sur le marbre de l’église Saint-Grégoire.

Biographie

CLAMART Henry est né à Stenay le 24 juillet 1892. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de BAUCART Marie Adélaïde Octavie, il est célibataire et exerce la fonction d’instituteur au moment de la mobilisation générale. Il meurt des suites de maladie contractée en service le 2 novembre 1914.

Continuer la lecture de CLAMART Henry

La Fayette nous voici !

Il reste encore quelques livres disponibles ; il n’y aura pas de réédition.

Le mot du Président du Souvenir Français de Dun-sur-Meuse :

“Afin de rendre hommage à l’Amérique pour son intervention sur notre terre de France et de Meuse lors de la Grande Guerre, j’ai pensé qu’une exposition serait appropriée pour rendre les honneurs à ce grand pays qui a vu sa jeunesse s’engager pour la cause de la justice, de la paix et de la liberté, notre Liberté….”

Cette exposition “La Fayette, nous voici !” composée de 85 planches est disponible sous la forme d’un livre au format 30 X 16 cm, de 93 pages. Son prix est de 18€, plus 5€ pour les frais d’envoi et de port si nécessaires (enveloppe cartonnée prépayée).

Cet ouvrage incontournable, richement illustré et très documenté se trouvera sous peu en rupture de stock. Il n’y aura pas de réédition.

Première de couverture
Première de couverture
Quatrième de couverture
Quatrième de couverture
Lafayette nous voici !
Lafayette nous voici !
Lafayette nous voici !
Lafayette nous voici !

Les bénéfices entièrement reversés au Comité du Souvenir Français du Canton de Dun-sur-Meuse permettront de financer nos actions:

– Entretien et rénovation des sépultures, tombes et monuments des soldats “Morts pour la France”de notre Canton.
– Organisation de cérémonies à leur encontre.

Vous pouvez vous procurer ce livre (merci de joindre le règlement), à l’adresse suivante:

Le Souvenir Français
5, rue de Fontaines
55110 Milly Sur Bradon

Charles COLLIGNON, extrait 3

Extrait du récit de Charles COLLIGNON  “Inor mon village”

Charles COLLIGNON est un habitant d’Inor qui fut témoin indirect des premiers jours de l’occupation allemande dans cette localité.  Il est bien connu à Inor pour avoir publié en 1964 un opuscule intitulé “Inor, mon village”.
Le texte, ci-dessous, est retranscrit à l’identique de celui de l’opuscule.

“Le village est complètement vide de Français.” Car d’autres éclaireurs ont fait de même dans l’autre partie du village.
Voici encore six cavaliers. Tous les habitants sont rentrés chez eux. Une demi-heure se passe. Tout à coup voici l’infanterie. Elle débouche de tous les côtés, par le chemin de Malandry, par le sentier des Vignes en face de chez nous, par le jardin DUMONT, par la croix.
Elle se range sur le côté gauche de la route tout près de nos maisons, sans un cri, sans un mot, presque sans bruit. Maintenant, dans notre rue il y a à peu près un demi-bataillon. Un coup de sifflet, et la colonne se met en marche vers Moulins. Continuer la lecture de Charles COLLIGNON, extrait 3

CLAMART Pierre Camille

Pas de photo du soldat
Pas de photo du soldat
CLAMART Pierre Camille

Sergent au 165e régiment d’infanterie

Mort pour la France

Inscrit sur les M.A.M. de Stenay et de Laneuville, sur le marbre de l’église Saint-Grégoire, sur la plaque commémorative de la mairie de Bar-le-Duc et sur la plaque de l’église Saint-Antoine.

Biographie

CLAMART Pierre Camille est né à Stenay le 26 décembre 1887. Fils de Jean-Baptiste Eugène, garde particulier et de BAUCART Marie Adélaïde Octavie, il fréquente l’École Normale de Commercy de 1903 à 1906 et obtient le Brevet Supérieur. Il s’engage dans l’armée et effectue son service militaire de 1906 à 1907 (pas encore de loi des 3 ans).

Il est nommé instituteur adjoint à l’école de la ville basse à Verdun qu’il rejoint en octobre 1907 et où il passe son C.A.P. avec succès. Il exerce comme titulaire à l’école de Moulainville.

En octobre 1911, il obtient un poste à l’école Paulin-Gillon, à Bar-le-Duc. Il se marie avec SIMON Maria Julie Alixe, institutrice,  qui lui donne une fille, Paulette née le 26 mai 1912(1).

Mobilisé en 1914, il est tué le 14 décembre 1914 à Ornes (Meuse). Continuer la lecture de CLAMART Pierre Camille

Au combat ou sous l'occupation ; Haut les coeurs !

Back to the top